Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes


Poster un commentaire

L’émission du 3 décembre : le bleu outremer et les peintres

TOUT EN NUANCES

Retrouvez-moi tous les lundis à 8 h 35 et 11 h 10 sur RCF Isère

P1000626Durant cette émission, j’effeuille les subtilités de la couleur bleue, son histoire et sa symbolique. J’évoque l’évolution des goûts et des sensibilités, tout en interrogeant la qualité des pigments.

Durant cette émission, j’effeuille les subtilités de la couleur bleue, son histoire et sa symbolique. J’évoque l’évolution des goûts et des sensibilités, tout en interrogeant la qualité des pigments.

L’outremer Guimet qui tend vers le violet, enchante les peintres impressionnistes qui le déclinent dans les ciels, les paysages de neige ou de mers, pur ou mélangé à d’autres bleus.

(…)

Émile Guimet, le fils de Jean-Baptiste trouve sa voie, entreprenant grâce au bleu de lointains voyages pour commercialiser le produit familial. Il découvre l’Extrême-Orient d’où il ramène de multiples objets. En 1879, il inaugure dans le quartier de la Tête d’Or à Lyon un musée consacré aux religions du monde. Grâce à lui, les célèbres musées Guimet voient le jour.

Étrange destin que ce bleu qu’on allait chercher autrefois « au-delà des mers », et qui repart, après un passage par le feu industriel, de l’Europe, vers d’autres lointains horizons…


Poster un commentaire

L’émission du 26 novembre : la fabrication du bleu outremer

TOUT EN NUANCES

Retrouvez-moi tous les lundis à 8 h 35 et 11 h 10 sur RCF Isère

Durant cette émission, j’effeuille les subtilités de la couleur bleue, son histoire et sa symbolique. J’évoque l’évolution des goûts et des sensibilités, tout en interrogeant la qualité des pigments. L’émission de lundi 26 novembre est consacrée au procédé mis au point par Jean-Baptiste Guimet : il permet non seulement d’obtenir du bleu outremer naturel, mais aussi une gamme très étendue d’autres bleus, et même des roses, des violets ou des verts.

Émile Guimet, le fils de l’inventeur explique dans une lettre datée de 1831 : « Pour expliquer la formation de ces couleurs, il faut bien définir ce qui constitue un outremer. Nous appelons outremer un produit obtenu par la combinaison du soufre, de la soude, de la silice et de l’alumine. Il est caractérisé par son insolubilité dans l’eau et sa décomposition par les acides étendus. Cette décomposition est toujours accompagnée d’un dépôt de soufre et se manifeste par la décoloration du produit et le dégagement d’un acide de soufre. Les outremers (…) obtenus  (…) n’ont de différence entre eux qu’une plus ou moins grande quantité d’oxygène… »

On comprend dès lors que, dans nos palettes, la dénomination bleu outremer recouvre de nombreuses couleurs, différant par leur nuance (la suite dans l’émission)…

En haut à gauche : outremer verdâtre intense K45030

Au milieu : outremer clair K45080

À droite : vert outremer K45700

En bas à gauche : outremer verdâtre clair K45040

À droite : outremer extra sombre K45000

Pour retrouver les fréquences de RCF Isère


1 commentaire

Peindre au rythme du souffle…

Pleins et déliés

Quelques précisions sur l’organisation des cours 2012/2013

Cette année, nous réservons au début de chaque cours un temps de prière, le pinceau à la main, un temps de méditation silencieux et coloré : il s’agit d’un travail de « pleins et déliés », au pinceau en martre, avec le pigment coloré et un liant à l’œuf.

Au sein de notre atelier, tout le monde a réalisé bien des progrès. L’exposition à Notre-Dame-des-Vignes (voir articles précédents) en a témoigné. Mais nous restons parfois dans le « faire » ou la technique.

Aussi, nous cherchons à aller plus loin dans la transformation à laquelle nous invite l’icône, à nous laisser renouveler par ce que l’on peint et ce que l’on contemple. Nous cherchons à nous nourrir de calme, de lenteur et de continuité, à entrer tout entier dans le mouvement du pinceau pour sortir un peu du tourbillon !

Et le geste en devient plus sûr et plus beau…

Au programme des cours de cette année

– septembre : la ligne

Travail sur la ligne (gauche à droite, droite à gauche, haut en bas, bas en haut…)

Importance du temps « avant » le trait, de la préparation, de l’ancrage, de l’attention.

– octobre :

Travail sur la branche ou « regarder autour »

La peinture de l’icône comme un voyage dans le temps et dans l’espace

 – novembre : la courbe

Travail sur les mèches des cheveux

– décembre : les lettres

– janvier: un texte

– mars : l’œil

– avril : le nez, la bouche

– mai : les ailes, les doigts

– juin : le « galon » du manteau de la Vierge

Ces thèmes sont développés dans Un moineau dans la poche, p. 111 à 114.


Poster un commentaire

L’émission du 19 novembre : qui est donc Jean-Baptiste Guimet ?

TOUT EN NUANCES

Retrouvez-moi tous les lundis à 8 h 35 et 11 h 10 sur RCF Isère

Trésor bleu outremer de l’Atelier Montfollet

Durant cette émission, j’effeuille les subtilités de la couleur bleue, l’histoire de cette couleur céleste ainsi que sa symbolique. J’évoque l’évolution des goûts et des sensibilités, tout en interrogeant la qualité des pigments. L’émission de lundi 19 novembre est consacrée à Jean-Baptiste Guimet.

Natif de  Voiron, il  parvient à mettre au point en 1826 un pigment de synthèse capable d’imiter l’outremer véritable. Non seulement inventeur, Jean-Baptiste Guimet est aussi un industriel malin et un entrepreneur tenace.

Nous découvrirons dans cette émission comment l’histoire du bleu outremer est à la fois celle d’une couleur, d’une passion et d’une réussite à la fois scientifique, industrielle et commerciale !

Pour retrouver les fréquences de RCF Isère, cliquez ici.


Poster un commentaire

L’archange Raphaël

Raphaël, 22 x 35 cm

L’archange Raphaël est le patron des voyageurs, des adolescents, des fiancés, des médecins et pharmaciens, et des aveugles (fête le 29 septembre).

Son nom signifie Dieu guérit ou Dieu soigne (Tb 3,17 ; 12,15).

Il est le troisième archange, connu également dans le Coran (Israfil ﺇﺳﺮﺍﻓﻴﻞ en arabe).

Raphaël est présenté dans le Livre de Tobie comme l’ami fidèle (Tb 5), le compagnon de voyage, le guide, le protecteur.

« Mon enfant, prépare ce qu’il te faut pour le voyage (…) Que le dieu qui est au ciel vous ait là-bas en sa sauvegarde et qu’il vous ramène sains et saufs auprès de moi ! Et que son ange fasse route avec vous pour vous garder, mon enfant ! »  (Tb 5,17)

Il guérit les yeux malades (Tb 11, 7-14).

On l’identifie aussi avec l’ange de la piscine de Bethseda (Jn 5, 1-4).

La dévotion portée à Raphaël se confond avec le culte de l’Ange gardien.

Il est représenté en jeune homme imberbe et porte  le costume des pèlerins et une gourde, un bâton ou encore un poisson (évoquant la capture du poisson miraculeux par Tobie ; Tb 6), un vase contenant le fiel du poisson avec lequel il  guérit les yeux de Tobie ; parfois, il est accompagné d’un petit chien.

Couleur dominante : le vert.

J’ai aimé le roman de Sylvie Germain, Tobit des Marais édité chez Gallimard. Cela donne envie de relire le chapitre 5 du livre de Tobit (« Préparatifs de voyage ») et on peut l’accompagner de la très touchante BD de Quentin Denoyelle, parue chez Mame en 2013 et intitulée tout simplement Tobie.


Poster un commentaire

L’émission du 12 novembre : la découverte du bleu outremer

TOUT EN NUANCES

Retrouvez-moi tous les lundis à 8 h 35 et 11 h 10 sur RCF Isère

Pigment bleu outremer

Durant cette émission, j’effeuille les subtilités de la couleur bleue, l’histoire de cette couleur céleste ainsi que sa symbolique. J’évoque l’évolution des goûts et des sensibilités, tout en interrogeant la qualité des pigments. Je glisse parfois aussi mes rêves de lumières bleues, de tableaux et de vagues. L’émission de lundi 12 novembre est consacrée à la découverte du bleu outremer…

Au début du XIXe siècle, après bien des recherches, des rêves de peintres, de voyageurs et de commerçants, le bleu le plus recherché demeure le lapis-lazuli. La couleur venue d’au-delà des mers reste bien trop coûteuse. L’enjeu est de découvrir un substitut qui conserverait ses qualités : c’est l’aventure du bleu outremer

Pour retrouver les fréquences de RCF Isère, cliquez ici.


Poster un commentaire

L’émission du 5 novembre : le bleu de cobalt

TOUT EN NUANCES

Retrouvez-moi tous les lundis à 8 h 35 et 11 h 10 sur RCF Isère

Bleu de cobalt

Durant cette émission, j’effeuille les subtilités de la couleur bleue, l’histoire de cette couleur céleste ainsi que sa symbolique. J’évoque également l’évolution des goûts et des sensibilités, tout en interrogeant la qualité des pigments. Je glisse parfois aussi mes rêves de lumières bleues, de tableaux et de vagues. L’émission de lundi 5 novembre est consacrée au bleu de cobalt…

Cette couleur, découverte à l’aube du XIXe siècle par Louis-Jacques Thénard, occupe une place importante dans la palette des peintres, particulièrement pour la réalisation de paysages et d’ambiances. Ce nom vient de l’allemand kobold, génies facétieux du folklore germanique…
Vincent Van Gogh à son frère Théo : « Le bleu de cobalt est une couleur divine et il n’y a rien de plus beau pour installer une atmosphère ».
Pour retrouver les fréquences de RCF Isère, cliquez ici.