Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes

Peintures du Nord (émission du 18 mars)

Poster un commentaire

Kroyer

Kroyer

Durant cette émission, j’effeuille les subtilités de la couleur bleue, l’histoire de cette couleur céleste ainsi que sa symbolique. J’évoque également l’évolution des goûts et des sensibilités, tout en interrogeant la qualité des pigments. Je glisse parfois aussi des rêves de lumières bleues et des émotions de voyages. Lors de l’émission du 18 mars, j’évoquerai les peintres du Nord. Dans leur peinture, le blanc et le bleu sont souvent les couleurs dominantes : les lacs gelés, l’écorce des bouleaux dans la lumière rasante, des reflets d’eau et de lumière sur des visages, un mélange de trouble et de sérénité.

Une très belle exposition, intitulée Impressions du Nord, la peinture scandinave a réuni en 2005 à la Fondation de l’Hermitage à Lausanne, les œuvres de peintres scandinaves de 1850 à 1915.  La couverture du catalogue montre deux femmes, vêtues de blanc, marchant de dos le long d’une plage, tout en délicates nuances de bleus, une œuvre du peintre danois Kroyer intitulée Soir d’été sur la plage, au sud de Skagen (1893).

Edelfelt

Edelfelt

Albert Edelfelt est un artiste finlandais qui peint des visages, beaucoup d’enfants jouant dans la clarté d’un matin, mais aussi des vieillards, des paysages de campagne, de mer et de reflets (…)

Ce tableau, Les Funérailles d’un enfant (1879, Ataneum d’Helsinki) représente une barque dans laquelle se tiennent plusieurs personnes des tous âges, un enfant et un petit cercueil. Chacun regarde dans une direction différente, à moins que ce ne soit en dedans de lui-même, ou bien extrêmement loin. Derrière, d’autres barques s’affairent et des hommes s’agitent, ignorant l’intensité de ce qui se vit là, au premier plan. On sent la fraîcheur d’une saison ; on entend le clapotis de la rame : la barque file doucement sur le lac. La lumière est rasante, tout en blanc et bleu et la mélancolie qui se dégage de ce tableau n’a d’égal que l’autre facette : une immense sérénité. Tel est le mystère de l’ambiance que crée le bleu, de son ambivalence particulière, de l’autre face du chagrin.

Pour retrouver les fréquences de RCF Isère, cliquez ici. 

Article du 18 mars 2013

Publicités

Auteur : elisabethlamour

peintre d'icônes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s