Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes

Peindre la bouche

Poster un commentaire

En mai, avec les élèves de l’Atelier nous travaillerons spécialement le dessin de la bouche. Dans l’icône, elle est plutôt petite, à la différence du regard. Silencieuse et close, là où les yeux sont largement ouverts. Le dessin de la bouche n’est pas difficile, car il s’appuie sur une simple construction en deux carrés. En revanche, la pose des lumières et le travail en silence … c’est quelquefois une autre affaire !bouches

L’icône met l’accent sur le silence, la contemplation, l’intériorité, tout comme Elie entend le Seigneur non dans le vacarme, mais
« dans le bruissement d’un souffle ténu » (1 Rois, 19, 12)

 Seigneur, mets une garde sur ma bouche,
Surveille la porte de mes lèvres  (Ps 141)

bouche1Et bien sûr, je repense à ce merveilleux poème de René-Guy Cadou (Personne au monde, les visages de solitude, tome 2)

« Toute ma vie fera un silence d’étoffes
À peu près comme au fond des quiètes merceries
A l’heure où les enfants qui sortent de l’école
Balancent vers les cieux leurs bras comme des lis
Loin de vous je serai plus présent que moi-même
Dans cet immense amour qui me fait chanceler ».

Publicités

Auteur : elisabethlamour

peintre d'icônes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s