Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes

Encore une année de sujets bleus ! (l’émission du 24 juin)

Poster un commentaire

Retrouvez l’émission Tout en nuances chaque lundi à 8 h 35 et 11 h 10 sur RCF Isère

J’ai abordé cette deuxième année d’émissions de radio sur le bleu en me disant : « Quelle folie, comment parler du bleu encore une année ? » Et comme un fait exprès, justement, l’année n’a pas été vraiment bleue, ni rose, ni dorée, il faut le dire ! Ni pour moi, ni pour ce monde qui voit rouge, ou semble foncer, tête baissée, dans le noir, vert de peur ou d’indifférence… J’ai souvent pensé à Albert Camus qui écrit dans Noces, plus particulièrement dans la partie intitulée « le vent à Djemila » : « qu’est-ce que le bleu et que penser du bleu ? C’est la même difficulté que pour la mort. De la mort et des couleurs, nous ne savons pas discuter. »

Lapis lazuli du lac Baïkal

Lapis-lazuli du lac Baïkal

Alors, j’ai continué à peindre, essayant tous les mélanges de bleu. La semaine dernière encore, j’ai trouvé une nouvelle référence de pigment bleu : une couleur qui proviendrait des bords du lac Baïkal. J’attends ma livraison comme on attend un petit coin de ciel et j’ai hâte de diluer ce nouveau bleu avec un peu d’eau et de jaune d’œuf, de l’écraser finement sur ma plaque de verre, pour l’essayer et en apprécier la nuance. Me sont venus les mots de Gagarine, découvrant la terre lors de son vol dans l’espace en 1961 : « Notre planète est nimbée de bleu. Un bleu qui s’assombrit vers le zénith. Turquoise, indigo, violet puis noir ».

Et puis, j’ai pensé à tous les sujets sur le bleu qui me restent à explorer. Je n’ai pas du tout parlé du XXsiècle en peinture et du tournant extraordinaire qu’a été la mise au point vers 1936 des colorants synthétiques : ils ont donné la large gamme des bleus phtalocyanine, des bleus de toutes les nuances tirant sur le vert ou sur le violet. Ainsi, je n’ai quasiment évoqué aucun des peintres de cette période qui ont pourtant laissé tant de leurs marques bleues : Klein, Kandinsky, Matisse, Chagall, Picasso et bien d’autres.

Et puis j’ai reçu quelques messages avec des idées et des suggestions : connais-tu tel ou tel peintre qui a tant aimé le bleu ? As-tu entendu parler de telle technique ?

Alors, je vais continuer encore un peu à étirer ce fil bleu qui nous relie. Je vais continuer à lire et à regarder vers l’horizon, à laisser mes pensées vagabonder d’un bleu à l’autre, à tester des pigments aux noms qui font rêver, à rechercher la nuance, l’amour de la nuance et à prendre rendez vous… après l’été !

Pour réécouter la chronique.

Pour retrouver les fréquences de RCF Isère.

Publicités

Auteur : elisabethlamour

peintre d'icônes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s