Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes

Levkas chez Solange, fin

4 Commentaires

Et voici la fin du petit journal de bord de la fabrication de levkas, réalisé par Solange.

25. Lissage

25. Lissage

« À la couche 10, on observe de tous petits trous sur quelques planches. On masse avec le bout des doigts jusqu’à ce que les trous disparaissent.

26. Les planches sèchent

26. Les planches sèchent

Samedi : Je pèse pour savoir quel poids de levkas j’étale à chaque couche : en moyenne j’étale 120 g.

Il ne reste presque plus de levkas. J’ai passé 16 couches.

À une température de 20 à 23°, il ne se forme pas de petits trous.

Dimanche : Une série de planches sèche avant d’être poncée.

27. Ponçage

27. Ponçage

Je ponce ensuite avec un papier de plus en plus fin, et termine en passant un chiffon humide sur les côtés.

Il ne reste plus qu’à laisser sécher, ce qui est plus rapide en période estivale.  Après l’été, les planches seront prêtes pour voir naître de nouvelles icônes… D’ici là, laissons venir à nous les thèmes qui nous passionnent et font sens pour nous, à ce moment de nos vies…

28. Planche terminée

28. Planche terminée

Ce sera alors la suite de l’histoire, un long cheminement qui part de la planche blanche, immaculée, passe par des tonalités très sombres, pour s’éclairer, jusqu’aux dernières lumières, aux derniers blancs ! »

Publicités

Auteur : elisabethlamour

peintre d'icônes

4 réflexions sur “Levkas chez Solange, fin

  1. Super tes commentaires Merci Bisous

    Solange Soury-Lavergne

  2. Merci à toi pour ce beau travail et ta transmission généreuse à tous, y compris aux plus jeunes !

  3. Bonjour pourriez vous m’éclairer sur cette phrase ? « A une température de 20 à 23°, il ne se forme pas de petits trous. » Je rencontre régulièrement ce problème au moment de la pose du Lefkas, parfois les micro-bulles apparaissent pendant la pose des flaques, est ce une question de température ambiante?
    merci de vos conseils,
    Christine

    • Bonjour, oui, une atmosphère trop chaude ou trop sèche n’est pas favorable. Mais là, je pense que Solange parlait de la température du levkas que nous faisons maintenant à peine réchauffer – juste fondre – (et encore, pas forcément, on peut le passer à froid à partir de la 4° couche). Toute surchauffe est néfaste et favorise une sorte de fermentation. N’hésitez pas pour les conseils et bonne chance !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s