Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes

Sainte Claire d’Assise

Poster un commentaire

sainte ClaireFêtée le 11 août dans l’église catholique.

Son nom est dérivé de l’adjectif latin clara, au sens évocateur.

Fondatrice de l’ordre des Clarisses, elle est aussi patronne des brodeurs, des doreurs, des blanchisseuses et des aveugles. On l’invoque pour les maux d’yeux (et pour avoir du beau temps !). Elle est aussi patronne de… la télévision : on raconte qu’un jour, trop malade pour quitter son lit, elle vit et entendit la messe de Noël qui se déroulait bien loin de là.

Claire est la fille aînée d’une famille aristocratique d’Assise, née en 1194. À 18 ans, irrésistiblement attirée par l’idéal de pauvreté de saint François, elle s’enfuit de la maison paternelle avec sa cousine Pacifica. Elle rejoint François, prend le voile et s’installe à Saint Damien où elle fonde le premier couvent de clarisses. Elle le dirige pendant quarante ans malgré une santé fragile tout le long de sa vie.

Elle mène une vie toute simple : on la décrit comme humble, charmante, très attentionnée aux autres religieuses, aimant la musique et admirant par dessus tout la beauté de la nature.

Sa relation avec saint François qui la nomme sa « petite plante spirituelle » est celle d’une délicate amitié.

La simplicité de son mode de vie est confirmée par un « privilège de pauvreté » délivré par le pape Grégoire IX.

À sa mort en 1253, 150 monastères se rattachent à elle. Elle est canonisée deux ans plus tard.

On la représente avec un ostensoir dans les mains (attitude dans laquelle elle défendit le monastère alors qu’elle était très malade), une palme (comme celle qui lui fut remise par l’évêque d’Assise le jour des Rameaux 1212, veille de sa fuite pour rejoindre François), une croix surmontée d’un rameau d’olivier (représente son amour pour le Christ), un lys (symbole de la virginité, surtout utilisé par les peintres siennois et ombriens), une lampe à huile ou une lanterne (pour guider les aveugles).

Elle est vêtue de l’habit de clarisse avec une cordelière à trois nœuds et peut avoir la crosse pastorale de l’abbesse.

Publicités

Auteur : elisabethlamour

peintre d'icônes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s