Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes

David, le roi musicien

Poster un commentaire

David, 20x25cm, 2015

David, 20 x 25 cm, 2015

L’histoire de David est racontée dans les livres bibliques de Samuel et dans les Chroniques ; les Psaumes lui sont, pour la plupart, attribuées. Figure messianique du Christ, vainqueur du géant Goliath, personnage touchant et proche de nous par ses faiblesses, comme par son désir de conversion, il y a tant de choses à en dire…

Je parlerai seulement ici du musicien, puisque c’est pour un musicien que j’ai travaillé cette icône.

David est le patron des musiciens dès le Moyen Âge et devient celui des maîtrises et des chorales aux XVIe et XVIIe siècles.

À divers moments de sa vie et en de multiples occasions, David est représenté ou évoqué jouant de la musique (en principe, un instrument à corde).

On trouve des représentations du jeune David en berger veillant sur son troupeau, tout en jouant de la cithare. Ce motif rappelle celui d’Orphée qui captive les animaux avec sa musique.

Le premier livre de Samuel raconte comment David, jeune a été en quelque sorte embauché par le roi Saül, afin que la musique calme ses tourments et éloigne sa tristesse (Rembrandt, David joue de la harpe devant Saül, 1629-30)

« Tes serviteurs (…) chercheront un homme qui sache jouer de la cithare ; ainsi, quand un esprit mauvais (…) t’assaillira, il en jouera et cela te soulagera. Saül dit à ses serviteurs « trouvez-moi donc un bon musicien et amenez-le moi ». Un des domestiques répondit : « J’ai vu justement un fils de Jessé (…). Il sait jouer » » (1 S 17, 16-18).

Devenu roi d’Israël, il est encore représenté en musicien lorsqu’il danse devant l’Arche d’Alliance ou encourage ses soldats.

David, 12x14cm, 2014

David, 12 x 14 cm, 2014

On le représente aussi comme sur cette icône : âgé, sage et barbu, portant la harpe, une cithare, un luth, une lyre, un violon ou un psaltérion, dont il se sert pour accompagner le chant des Psaumes. La couronne date de la fin du Moyen Âge.

Cette image du roi musicien a été répandue dans les Psautiers et les Arbres de Jessé et on la trouve sur la plupart des volets peints des buffets d’orgues.

Fête le 29 décembre.

Publicités

Auteur : elisabethlamour

peintre d'icônes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s