Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes

Les mots du vert (l’émission du 19 septembre)

2 Commentaires

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après trois années passées avec la couleur bleue, un an et demi avec le rouge et quelques mois avec le rose, je vous propose de découvrir le vert, dans l’émission Tout en nuances  chaque lundi à 8 h 35 et 11 h 10 sur RCF Isère (103.7). L’ensemble des émissions avec les liens vers les podcast, est présenté sur ce site à la rubrique autour de l’icône/émissions de radio.

On l’a vu, en raison même de l’étymologie, la couleur verte est presque toujours associée à la nature. Le langage courant reprend cette analogie. On parle d’« espaces verts », de « tourisme vert », d’« or vert » et de « poumon vert ». On part en « classe verte » quand on est enfant ; plus tard, on va de temps en temps «  se mettre au vert » quand le ressourcement s’impose.

On dit d’une personne qu’elle a « la main verte » ou « les pouces verts » parce que les plantes « reverdissent » par ses bons soins. Tous les mots liés à l’écologie recourent à la couleur verte : du parti des « Verts » à Greenpeace en passant par le parti « die grünen » en Allemagne.

La couleur verte, par extension, symbolise depuis l’Antiquité égyptienne, tout ce qui a un lien avec la santé : les croix qui annoncent les pharmacies clignotent en vert ; c’est aussi la couleur choisie pour la carte vitale.

Le vert est  la couleur de l’autorisation, du « laisser passer » : le feu vert indique que l’on peut traverser, comme la carte verte de la voiture atteste de la validité de l’assurance. Quant à la carte verte américaine, sésame de l’immigration dans ce pays, elle donne à son titulaire le statut de résident permanent, la clé de la liberté, permettant de travailler pour l’employeur de son choix. Un numéro vert est un numéro de téléphone gratuit. On parle du « billet vert » à propos du dollar ou des « hommes en habits verts » quand il s’agit des académiciens.

Mais attention, selon les langues, le symbole du vert peut changer. On dit d’un novice qu’il est un « bleu », mais le mot est traduit par « vert » en anglais.

Le mot vert peut aussi apparaître en livrant son sens négatif : on peut être « vert de rage » et surtout « vert de peur », en entendre « des vertes et des pas mûres » ou encore « recevoir une volée de bois vert ». Parfois, le mot vert est plus ambigu et renvoie à une situation incongrue : c’est le cas de la « souris verte » » ou « des petits hommes verts » que l’on imagine sur la planète Mars !

Publicités

Auteur : elisabethlamour

peintre d'icônes

2 réflexions sur “Les mots du vert (l’émission du 19 septembre)

  1. Ces deux premiers textes sont très vivants et très concrets, comme si le  » vert  » devenait le symbole de la vie!
    Pourquoi en déco la couleur « pomme verte » est devenue tellement à la mode ? il y a certainement une réponse…le quotidien est-il devenu si morose qu’on ait besoin de la couleur de la vie?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s