Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes

Sainte Perpétue et sainte Félicité

Poster un commentaire

felicite-et-perpetue

Sainte Perpétue et sainte Félicité, 17 x 19 cm, planche travaillée en relief

Elles sont martyres en 203 et leur amitié en captivité dans l’actuelle Tunisie, symbolise la force de l’amitié et du soutien mutuel quelles que soient les conditions d’adversité et les différences sociales.

L’authenticité de leurs actes, écrits par Sature et complétés par un témoin oculaire (Tertullien ?), sont d’un grand intérêt historique et théologique.

Vivia Perpétue est issue d’une bonne famille patricienne romaine. Félicité est jeune esclave. Elles sont toutes deux mariées. Félicité est enceinte et Perpétue allaite son enfant.

Elles demandent le baptême à l’évêque de Carthage. Mais l’empereur Septime Sévère a interdit les conversions au christianisme. Le groupe des catéchumènes, dont elles font partie avec Saturnin (ou Sature, leur instructeur ?), Révocat et Secondule, est arrêté et emprisonné à Carthage.

Pendant plusieurs mois, ils connaissent la prison dans des conditions très dures, dans l’incertitude du sort qui les attend et Secondule meurt en prison.

Le père de Perpétue tente en vain de la faire renoncer à sa foi, au nom de l’amour maternel. Félicité met au monde une petite fille dans sa prison. Trois jours après la naissance, elle est martyrisée et l’enfant adoptée. Comme leurs compagnons, Perpétue et Félicité sont livrées aux bêtes du cirque. Ces jeunes mères torturées attirent la pitié des spectateurs mais ne sont pas épargnées. Selon les témoins, « leur visage était rayonnant et d’une grande beauté. Il était marqué non de peur mais de joie. »

Le culte des deux jeunes femmes connaît très vite une grande popularité : leur jeunesse, leur situation de mère de famille, leur courage, le fait qu’elles soient catéchumènes les font figurer en tête des martyres mentionnées dans la première prière eucharistique de la liturgie latine (fête le 7 mars).

 

Publicités

Auteur : elisabethlamour

peintre d'icônes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s