Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes

Les nuances du vert

1 commentaire

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nuances de vert

Le monde latin sait parfaitement nommer le vert, contrairement au monde grec, sans qu’on soit capable d’en comprendre véritablement la raison. Le vocabulaire latin distingue des nuances subtiles en jouant sur les préfixes. Si viridis désigne la couleur verte, perviridis correspond à un vert intense, alors que subviridis désigne un vert léger. Toute une série de qualificatifs, nomment le vert qu’on appellerait « gazon », le vert clair, brillant, foncé, ou nuancé de bleu ou de gris. Bref, la capacité du vocabulaire à répertorier les nuances du vert en latin dépasse celle de certaines langues modernes.

La langue du Moyen Âge ajoute une précision avec le mot smaragdinus qui nomme une tonalité proche du vert émeraude.

Aujourd’hui, la gamme du vert est presque aussi large que celle du bleu. On différencie les dénominations liées à la composition chimique de celles qui précisent la nuance perçue par l’œil. Un même pigment naturel ou des minerais de même nature physico-chimique, peuvent donner des coloris très variés. Et puis chaque couleur n’apparaît pas seulement selon sa nuance, mais selon son aspect : un vert peut être brillant ou mat, acidulé ou naturel, transparent, couvrant, saturé, terne ou agressif.

Citons, pour le plaisir, quelques-unes des nuances de vert, comme un poème, comme une chanson :

Vert émeraude, vert sauge, vert d’eau ou vert olive
Vert mousse, vert sapin, vert menthe ou cendre verte
Vert-de-gris, vert Véronèse ou vert lichen
Vert pistache, vert pomme, vert tilleul ou terre verte
Vert turquoise, vert anis ou vert amande
Vert anglais, vert de jade ou de cobalt
Vert cadmium, vert de laque ou vert de chrome
Vert mousse ou vert de vessie…

Ah, j’oubliais le vert caca d’oie et le vert kaki, mais je préfère rêver au vert malachite, qui, j’en reparlerai, est mon préféré !

Cet article a été le support d’une émission hebdomadaire intitulée Tout en nuances et diffusée de septembre 2011 à juin 2017 sur RCF Isère : six années à effeuiller les subtilités des couleurs, leur histoire mouvante et leur symbolique sans oublier quelques incursions dans les choix des peintres et les mots des écrivains. On peut retrouver certains podcasts  ici

Article du 26 septembre 2016

Auteur : elisabethlamour

peintre d'icônes

Une réflexion sur “Les nuances du vert

  1. Pingback: Fifty shades of green (ou plus) – cboisnardphotographies

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s