Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes

Saint Étienne, « contempler les cieux »

Poster un commentaire

saint Etienne

Icône de saint Étienne, 20×20 cm, 2017

L’histoire de saint Étienne est relatée dans les Actes des Apôtres. Il y est raconté comment les Apôtres, voyant en quelque sorte grandir le nombre et les besoins des fidèles, décident de s’entourer de sept personnes pour garantir le « service quotidien ».

Étienne est le premier choisi, premier diacre, recevant l’imposition des mains (Ac 6, 1-7). Il est probablement d’origine hellénique puisque les apôtres choisissent les sept parmi les chrétiens helléniques.
Étienne « plein de grâce et de puissance, opérait des prodiges » (Ac 6, 8), ce qui suscite controverses et jalousies. Il est rapidement accusé à tort et doit se justifier devant le Grand Prêtre ce qu’il fait dans un grand discours très inspiré et cultivé, dans lequel il cite Abraham et Moïse (Ac, 7). Mais ces paroles exaspèrent le tribunal (Ac 7, 54) d’autant plus qu’Étienne fixe le ciel ajoutant « Voici que je contemple les cieux ouverts » (Ac 7, 56). Alors, il est entraîné à l’extérieur de la ville par des hommes qui, se bouchant les oreilles, le lapident. Étienne dit encore : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. » Puis « ne leur compte pas ce péché », avant de s’éteindre.
Et voilà Étienne, tout jeune premier martyr chrétien.

Je l’imagine, grâce aux textes et aux icônes qui le représentent.
Je l’imagine « fixer le ciel » (Ac 7, 55), calme, déterminé, paisible, dans un mélange de jeunesse et de maturité. Il me fait penser à quelques-uns de ces jeunes pacifistes dont on se demande parfois ce qui les soutient : quelle sagesse ou quelle folie, quelle force et quelle confiance juvénile…
Dans les icônes ou dans les œuvres anciennes (un tableau de Giotto par exemple), on le représente comme un jeune homme habillé en diacre, tenant un livre, une palme ou un encensoir, et portant parfois des pierres.
Des développements plus légendaires concernant sa vie et ses reliques apparaissent au Xe siècle comme La vie fabuleuse de saint Étienne protomartyr.

Ce nom, d’origine grecque, signifie couronne. Étienne, c’est aussi Stéphane (origine latine) ou Esteban.
Il est fêté le 26 décembre (ou le 27).
Patron des tailleurs de pierre, il est aussi invoqué contre la migraine !

Advertisements

Auteur : elisabethlamour

peintre d'icônes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s