Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes

La fuite en Égypte

Poster un commentaire

la fuite en egypte

La Fuite en Égypte, icône sur tilleul, 20 x 25 cm, 2019

L’Ancien Testament est parsemé d’histoires de fuite et d’exil. Pourtant, le Nouveau Testament raconte très brièvement un seul épisode de ce genre, par la voix de l’évangéliste Matthieu. Mais bien sûr, c’est un récit fondateur devenu un des thèmes les plus populaires de l’art chrétien (on pense à Giotto, Nicolas Poussin, Fra Angelico, Zurbaran…) ainsi que le thème de prédilection de l’iconographie copte. Notons que dans cette tradition, on ne parle pas de La Fuite en Égypte, mais de LEntrée du Seigneur en Égypte, en référence à LEntrée du Seigneur à Jérusalem.

« Après leur départ (les mages), voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi, prends avec toi l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte ; restes-y jusqu’à nouvel ordre, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. » Joseph se leva et prit avec lui l’enfant et sa mère, de nuit, et se retira en Égypte. » (Mt 2, 13-14)

Les évangiles apocryphes enrichissent ce bref épisode de détails miraculeux. L’Évangile du Pseudo-Matthieu (VIII ou IXe siècle) s’inspire de sources antérieures et décrit avec un sens des détails inhabituels, les conditions et le déroulement de ce voyage (chapitre XX). Au troisième jour du voyage, Marie « fatiguée par l’ardeur du soleil dans le désert » s’assied à l’ombre d’un palmier et dit à Joseph : « Je me reposerai un peu sous son ombre ». Elle s’assit alors, mais l’arbre était trop haut pour que Joseph puisse en atteindre les fruits ; alors l’Enfant dit : « Arbre, penche-toi et rafraîchis ma mère de tes fruits. » On peut voir ce tableau au Musée de Grenoble peint par Simon Vouet (début XVIIe siècle). (1)

La Légende dorée, plus tardive, ajoute  (chapitre X) que « Joseph, averti par un ange, s’enfuit avec l’enfant et la mère en Égypte, dans la ville d’Hermopolis (Sotine), et y resta sept ans, jusqu’à la mort d’Hérode. »

Malgré la brièveté des descriptions, on peut penser que la scène de La Fuite en Égypte s’appuie sur des fondements historiques. Elle nous relie bien sûr à toutes les fuites et à tous les exils.

(1) On peut lire l’extrait du livre Décalage horaire décrivant ce tableau ici

Article du 29 janvier 2019

Publicités

Auteur : elisabethlamour

peintre d'icônes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s