Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes

Le rose thulite

1 commentaire

OLYMPUS DIGITAL CAMERAJ’ai peint la semaine dernière une icône d’ange musicien en utilisant un pigment que j’avais en réserve : le rose thulite. J’ai beaucoup aimé cette couleur qui m’a semblé « vibrer » avec le thème de la musique. J’ai donc voulu en savoir plus. Encore une fois, la joie des couleurs et celle du voyage, la beauté des couleurs et les mystères du monde se sont donné rendez-vous !

La thulite, également appelée zoïsite rose (enfin, celle-ci semble une « cousine » mais je ne suis pas assez calée pour comprendre la différence) est une variété translucide, cristalline ou massive de manganèse rose.

C’est une pierre précieuse emblématique de la Norvège qui est d’ailleurs l’endroit où on la trouve le plus facilement. Elle a été découverte la première fois à Sauland de Telemark en Norvège, en 1820. Mais on peut aussi en dénicher ailleurs : Tyrol, Namibie, Caroline du Nord ou Australie…

Depuis longtemps, la thulite a été utilisée comme pierre précieuse décorative par les Vikings ! 

Mais d’où vient son nom ? Eh bien de ces contrées mythologiques du nord du Royaume-Uni qu’on regroupait autrefois sous le nom de Thulé ! Dit autrement, on trouve la thulite dans ces paysages qui sont pour moi parmi les plus beaux du monde. On a associé au mot Thulé, celui de lithos, qui signifie « pierre », en grec, et voilà un nom bien trouvé !

L’explorateur grec Pytheas de Massalia a été le premier à écrire sur Thulé après ses voyages entre 330 et 320 av. J.-C. Pline l’Ancien l’évoque aussi au 1er siècle. Plus tard, Thulé prend un sens métaphorique pour désigner l’au-delà du monde connu, en direction du nord (voilà qui me parle bien !). À la fin du Moyen Âge, l’Islande et le Groenland s’appelaient Thulé. Plus tard, le terme a été utilisé pour désigner la Norvège.

La couleur de la thulite varie en fonction de son taux de manganèse. Elle peut être irrégulière et présenter des taches noires, grises ou blanches : elle sera alors considérée comme moins pure et précieuse. On situe sa couleur entre celle du sorbet à la framboise et celle de celui à la fraise ! 

OLYMPUS DIGITAL CAMERALa thulite, très prisée par les adeptes de lithothérapie, est censée apporter une grande énergie positive.

Quant au pigment, que j’ai trouvé chez Kremer en Allemagne, il est résistant à la lumière  stable et d’un coloris très réjouissant. Le catalogue de Kremer préconise de l’utiliser pour les carnations en y ajoutant du blanc. Le pigment thulite peut être adapté à plusieurs techniques. En ce qui concerne la tempera, je conseille de bien le charger en œuf pour éviter au rendu un aspect terreux.

PS : De mars à juin 2016, j’ai réalisé sur RCF Isère une série d’émissions sur le rose que vous pouvez retrouver :
Les noms du rose, 14 mars
Le rose est-il féminin ? 21 mars
Les nuances de rose, 4 avril
Le rose Tiepolo, 11 avril
L’ambiance rose de Bouguereau, 18 avril
Un teint de pêche, 25 avril
Peindre la peau, 2 mai
L’incarnat, 9 mai
Les roses de la vie, 23 mai
Un jardin de roses, 30 mai
Le rose de Claude Monet, 6 juin
La période rose de Picasso, 13 juin
Le rose est-il vraiment une couleur ? 20 juin
La couleur de mon âme, 27 juin

Article du 12 février 2020

Auteur : elisabethlamour

peintre d'icônes

Une réflexion sur “Le rose thulite

  1. Pingback: Les nuances de rose (émission du 4 avril) | Elisabeth Lamour

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s