Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes

Saint Maurice de Carnoët

2 Commentaires

Nous avons « rencontré » saint Maurice de Carnoët en nous promenant le long de la Laïta, une de ces rias du Morbihan qui s’assèche ou se remplit au rythme des marées. Tout un univers de vie sauvage, mélange d’eau douce (deux rivières s’y jettent, l’Illé et l’Isole) et d’eau salée, de marécages, de loutres, d’anguilles et de palmipèdes. Là, se niche l’Abbaye-Saint-Maurice. La visite est passionnante. Le jour où nous y sommes allés, il pleuvait et nous avons déambulé dans des vestiges épars. Les audioguides très pédagogiques nous ont permis d’imaginer sans peine la vie de ces moines du XIIe siècle, une vie très rude certes, mais inscrite dans un paysage tellement inspirant.

Nous avons alors découvert la vie de saint Maurice, jamais canonisé officiellement, malgré sa vie exemplaire et les miracles accomplis : il n’en demeure pas moins Saint par la vox poluli et la riche tradition qui s’y rattache.

Écoutons un peu son histoire : Maurice Duhault naît vers 1114 dans un village du Morbihan.Il est le fils de tenanciers installés près de Loudéac (on l’appelle quelquefois Maurice de Loudéac). Son enfance est marquée par quelques prodiges comme le Miracle des oiseaux : chargé par ses parents de garder et de défendre contre les corbeaux un champ nouvellement ensemencé, il s’adressa aux oiseaux voraces et leur ordonna de le suivre. Ils obéirent et il les conduisit dans une grange où il les enferma.

Maurice étudie à Pontivy puis à Paris où il devient écolâtre (1). Mais le désir de la solitude l’emporte et, dès l’âge de 27 ans, il vient frapper à la porte de la jeune abbaye de Langonnet fondée par saint Bernard et devient moine cistercien.

Sa piété lui vaut d’être élu Abbé trois ans plus tard. Il rencontre pas mal de difficultés avec ses frères mais il acquiert rapidement une certaine notoriété, au point de devenir conseiller de Conan IV, duc de Bretagne. Celui-ci, en remerciement, donne aux moines cisterciens plusieurs villages situés à proximité de la forêt de Carnoët pour y établir une communauté. En 1177, Maurice prend la tête d’un groupe de douze compagnons pour fonder l’Abbaye de Clohars-Carnoët consacrée initialement à Notre Dame.

Il y meurt le 29 septembre 1191 mais est fêté le 5 octobre.

Plusieurs récits (un écrit par un de ses contemporains et un autre au XIVe siècle) le décrivent comme un saint paysan, fidèle à ses origines modestes, un lettré qui n’a rien d’un meneur d’hommes. Il aime s’adresser aux paysans et aux marins, pour de simples conversations.

La légende lui attribue de nombreux miracles dont le Fléau des rats et le Fléau des loups (il met fin aux agissements de deux loups mangeurs d’hommes) et plusieurs autres, comme le pouvoir de changer l’eau en vin, des guérisons (surtout d’enfants, d’épileptiques et de personnes possédées)… Les miracles continuent après sa mort, ramenant ainsi à la vie un enfant de cinq ans broyé par la roue d’un moulin !

Sa châsse date de la fin du XVIIe siècle. Elle contient ses reliques et est conservée à l’église paroissiale de Clohars-Carnoët. La tradition raconte qu’il suffit de faire trois fois le tour du reliquaire pour être préservé des fièvres et des convulsions !

Plusieurs chapelles de Bretagne lui sont dédiées et un pardon est célébré chaque dernier dimanche de juillet.

(1) plâtre : enseignant à l’école monastique.

Article du 3 août 2020

Auteur : elisabethlamour

peintre d'icônes

2 réflexions sur “Saint Maurice de Carnoët

  1. Merci Elisabeth,

    Pour ton message qui nous permet de voyager à la découverte de saint Maurice.

    Bonne continuation

    Amicalement

    Marie-Carmen 06.76.88.14.85

    >

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s