Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes

Les pigments orange

2 Commentaires

Pigments orange de cadmium entre une rangée de rouges de cadmium et une autre de jaunes

Nous l’avons déjà évoqué, il existe peu de pigments naturels vraiment orange, plutôt des terres et des ocres qui tendent plus ou moins vers cette tonalité.

De même aucun pigment ancien n’est strictement un orange mais révèle des nuances qui s’en approchent : un rouge qui tend vers le jaune, ou un jaune qui tend vers le rouge.

On arrive bien à obtenir de l’orangé en mélangeant du rouge et du jaune, mais la tonalité obtenue est souvent décevante, plus terne que chacun des composants d’origine.

De ce fait, nous allons retrouver ici des pigments que j’avais classés précédemment parmi les rouges ou parmi les jaunes et qui parfois, dans leur subtile bascule, peuvent être considérés comme des oranges.

Depuis l’Antiquité, les peintres utilisent les sulfures d’arsenic comme le réalgar et l’orpiment (je les ai répertoriés dans la rubrique la couleur jaune). L’utilisation de ces pigments très toxiques libère du soufre, surtout lorsqu’on les mélange, et a été globalement abandonnée sauf par certains enlumineurs à la recherche de pratiques ancestrales. J’en conserve quelques échantillons qui m’ont été offerts dans des flacons bien fermés pour la beauté de la nuance, mais ne les utilise pas dans mes icônes ! On trouve du réalgar et de l’orpiment « authentiques » dans le catalogue très complet des pigments Kremer, mais ils portent la mention « toxicité aiguë » et « nocivité environnementale » et ne sont vendus, sous conditions, qu’a des professionnels avertis.

Il en est de même pour le minium et le cinabre, (classés dans la rubrique la couleur rouge), prisés au Moyen Âge et décrits par Cennino Cennini.

Les couleurs de chrome, mises au point à l’orée du XIXe siècle, ont permis l’utilisation de vraies nuances orangées moins toxiques que leurs prédécesseurs antiques et médiévaux, et au fort pouvoir colorant. Leur stabilité s’est avérée insatisfaisante et certains mélanges décevants. Pourtant, Turner (1), Van Gogh et certains impressionnistes s’en sont régalés, jusqu’à la découverte des cadmium plus vifs et moins coûteux. 

Ce fut une étape décisive pour la peinture, quand, en 1820, le chimiste F. Stromeyer, réussit à produire un sulfure de cadmium dont certaines nuances sont d’un orangé vif, franc, très lumineux et couvrant. Nous l’utilisons en iconographie, mais en mélange, avec parcimonie et à la pointe du pinceau, tant les qualités de cette couleur peuvent se transformer en des tonalités qu’on dirait « fluo » et plutôt inadéquates dans notre pratique ! Par ailleurs, la toxicité de ces pigments nécessite également de prendre les précautions adaptées.

Le XXe siècle enfin, a vu le développement de pigments organiques de tonalités moins agressives. L’orangé de molybdène commercialisé à partir de 1935 donne des nuances très variées, couvrantes et stables, destinées à un usage avant tout industriel.

Arrivés à la fin de cette promenade parmi les pigments orangés, on comprend très bien que certains « classements » sont purement théoriques. Rejoindre la catégorie des rouges, des jaunes, ou des orangés relève de l’arbitraire et de la sensibilité aux couleurs de chacun. Cela n’enlève rien au plaisir de faire intervenir dans nos compositions cette pointe de gaieté et de chaleur qui me fait penser au coucher du soleil sur l’île de Florès, l’île située à l’extrémité ouest des Açores, attendu chaque soir de temps clair par une dizaine d’admirateurs assis sur un simple muret.

Soir d’été sur Florès

(1) Voir le catalogue Turner et la couleur édité par Le Centre d’art Caumont à Aix en Provence à l’occasion d’une exposition en 2016.

Article du 9 mars 2020

Auteur : elisabethlamour

peintre d'icônes

2 réflexions sur “Les pigments orange

  1. Elisabeth, this is wonderful. Orange warmth at sunset is lovely to think about just now, during these depressing days of pandemic! If I could write a poem with orange I would send it out into the world, right now 🙏

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s