Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes


Poster un commentaire

Sainte Émmélie

Emmélie

Icône sur tilleul, 11,5 x 22 cm, 2011

Son prénom signifie harmonie.

Sainte Emmélie et Basile l’Ancien, son époux, vivent dans une grande maison familiale située à Césarée en Cappadoce.

Ils sont parents de dix enfants, presque tous saints : Macrine la jeune, Basile le Grand, Grégoire de Nysse, Naucratios le moine, Pierre de Sébaste… Le dixième enfant meurt bébé.

La famille vit sous l’influence spirituelle très marquée d’Eustathe de Sébastée (fondateur du monachisme en Asie mineure qui défend un idéal de dépouillement)

Lors des persécutions de Galère puis de Maximin Daïa, entre 306 et 313, ils sont exilés. Toute la famille se retire dans les forêts du Pont avec quelques serviteurs fidèles. Ils vivent cachés dans les bois, pendant sept ans, se nourrissant des produits de la chasse et de la pêche.

Lors de la « paix de l’Église », sous l’empereur Constantin, ils rentrent sur leurs terres où ils meurent en paix.

Basile et Émmélie sont souvent représentés et fêtés ensemble, en tant que couple.

L’icône de sainte Émmélie illustre le thème du couple, de la famille, de l’éducation des enfants mais aussi de l’exil et de la simplicité du mode de vie…

« Protégez moi, ainsi que les enfants que Dieu m’a donnés… »

Fête 30 mai (cath. orth.)

Article du 29 avril 2019

Publicités