Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes


Poster un commentaire

La Vierge « Chalcé »

Chalcé (intégrale dans Déesis)

détail de la mosaïque

Il existe un modèle qu’on appelle Vierge de Chalcé dont l’original se trouve à l’église Saint-Sauveur in Chora (Kariye Djami) à Istanbul, sur la croisée de la coupole sud (1).

En réalité, il s’agit du détail d’une grande mosaïque représentant la Vierge, les mains tournées vers le Christ (position des Deesis). À ses pieds, on distingue le prince Isaac Comnène, à genoux. On trouve aussi à droite du Christ, sa fille, la princesse Mélanie. Tous deux apparaissent certainement en tant que donateurs, ayant facilité la restauration de l’église au XIIe siècle. Les mosaïques sont un peu plus tardives et l’essentiel de la décoration de l’église date du début du XIVe siècle. Quand l’église est devenue mosquée (c’est aujourd’hui un musée), les fresques et les mosaïques ont été camouflées derrière des panneaux de bois et parfois recouvertes de chaux, ce qui finalement, les a protégées et permet de les retrouver aujourd’hui dans leur Chalcé (ensemble)splendeur. Cette partie est une des plus endommagées mais les visages gardent leur belle expression si douce et sereine.

Ce panneau ressemble à la grande icône qui se trouvait sur la porte de bronze au palais de Chalcé à Byzance, d’où le nom de cette scène d’une grande noblesse.

Vierge Chalcé

Visage inspiré du modèle « Chalcé », 12 x 15 cm, 2019

Dans cette petite icône, avec seulement le visage de la Mère de Dieu, j’ai gardé la composition du modèle d’origine tout en déplaçant le regard qui se tourne vers nous.

(1) Un autre article plus complet à propos de cette belle période artistique qu’on appelle la Renaissance des Paléologues à lire ici

Article du 13 avril 2019

Publicités


4 Commentaires

« Le Retour à Nazareth »

Le retour à Nazareth

Le Retour à Nazareth

On peut appeler cette icône Le retour à Nazareth ou Mets-toi en route. Elle invite  à nous « mettre en route », à aller toujours de l’avant, à « chercher la lumière », d’un pas joyeux et confiant, malgré les souvenirs du passé, les embûches et les menaces de l’avenir.

Après la mort d’Hérode, l’Ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph, en Égypte, et lui dit : Lève-toi, prends avec toi l’enfant et sa mère, et mets-toi en route pour la terre d’Israël…  (Mt 2, 19-20)

Fête des familles, mai 2011

Fête des familles, mai 2011

La pastorale des familles du diocèse de Grenoble cherchait, au printemps 2011, une icône pour marquer une fête des familles qu’elle organisait. Après quelques échanges et réflexions, j’ai pensé à cette scène, peu représentée, qui pourrait rester  dans le souvenir de chacun.

Milan, juin 2012

Milan, juin 2012

L’année suivante, l’icône, transformée en banderole, était de nouveau utilisée pour un rassemblement à Milan.

Mosaïque Saint-Sauveur in Chora

Mosaïque Saint-Sauveur in Chora

Cette icône est un détail, inspiré d’une mosaïque plus grande, datant du début du XIVe siècle et provenant de l’église Saint-Sauveur in Chora à Istanbul, une église que j’aime et admire tout spécialement.

L’ensemble de la scène représente à gauche, un songe de Joseph, puis la famille « en route » suivie par un serviteur qui tient un cheval, en enfin, à droite de la composition, leur destination : Nazareth. Cette scène est donc l’écho d’une autre plus connue : La fuite en Égypte.

L’icône se centre sur le détail de la famille gaie et colorée, en marche… Jésus a grandi et se tient sur les épaules de Joseph.

Mosaïque Saint-Sauveur, détail

Mosaïque Saint-Sauveur, détail

Joseph marche le premier, d’un bon pas, l’Enfant juché sur ses épaules. Il va vaillamment vers l’avant, ferme, confiant et regarde au loin, vers le « ciel », vers l’avenir.

L’enfant est tourné vers nous.

Marie ferme le pas. Elle est vêtue de ses vêtements habituels (mélange de rouge et de bleu) rehaussés de trois étoiles. Les gestes sont très beaux : Marie montre son enfant (comme dans de nombreuses autres icônes) et elle le regarde. Les regards nous invitent à entrer dans la scène, nous donnent une place.

Thèmes : la famille, le retour, le retour d’exil, la confiance…

Depuis, plusieurs personnes,  dans notre atelier, ont pris plaisir à travailler sur ce thème et à le décliner dans toutes les nuances.

Article du 26 octobre 2013