Elisabeth Lamour

Peintre d'icônes

Rachel, « belle à voir et à regarder »

Poster un commentaire

Rachel, 9x12 cm

Rachel, 9 x 12 cm

Fête le 15 janvier.

Rachel est présentée dans le Genèse (29 à 31) presque toujours en lien avec Jacob et sa descendance pour le moins multiple et complexe (Gn 35, 22-26).

Rachel, en hébreu ‫רָחֵל‬ (‪rael‬)  signifie « brebis ». Elle est la deuxième femme de Jacob.

Après de longues pérégrinations, Jacob arrive à Haran où vit son oncle Laban.

Jacob rencontre Rachel au puits. C’est ce qu’on appelle un « coup de foudre ». Jacob est tellement sous le charme qu’il déplace seul la lourde pierre qui couvre l’ouverture du puits et abreuve son bétail « Il parlait encore avec eux lorsque Rachel arriva avec le moutons qui appartenaient à son père, car elle était bergère. Dès que Jacob vit Rachel, la fille de Laban frère de sa mère, il s’avança, roula la pierre de dessus et fit boire les moutons (…) Jacob embrassa Rachel, il éleva la voix et pleura » (Gn 29, 10-11).

Jacob demande alors la main de Rachel, mais par un stratagème, Laban lui donne d’abord Léa, l’aînée au « regard tendre ». Mais Jacob aime Rachel, si « belle à voir et à regarder » (Gn 29,17) et finalement, l’épouse aussi en échange de l’engagement d’un long service chez Laban.

Les choses se compliquent car Léa est vite enceinte de plusieurs fils, alors que Rachel semble stérile. Elle fait alors appel à sa servante, procédé fréquent dans les récits biblique et finit enfin par donner elle-même naissance à deux fils. Après la naissance de Joseph, le premier, ils repartent tous pour la terre de Canaan : épouses, enfants, troupeau… mais Rachel a emporté en secret un partie de l’héritage paternel…

Rachel décède sur le chemin du retour, du côté de Bethléem, en donnant naissance à son second fils, Benjamin (Gn 35, 16-20). Le tombeau de Rachel est un haut lieu du judaïsme.

Voilà une bien belle histoire d’amour et de tourments, une histoire de famille faite d’attachements et de trahisons, d’élans et de ruses, d’attachements et de voyage… qui a presque vingt siècles…

Dans les jeux de cartes, Rachel est la dame de carreau.

Publicités

Auteur : elisabethlamour

peintre d'icônes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s